AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez|
MessageSujet: Outside ||feat Toru Mar 15 Mar - 20:20
Nezumi Ueda
Outside × ft. Toru & Nezumi
« Ne vous inquiétez pas vous n’avez rien. »

Nezumi, un soupire de lassitude franchit tes lèvres pour la troisième fois de la matinée alors que tu fermes la porte derrière l’orphelin qui vient de sortir.  Ta matinée n’a été que visite inintéressante et attente ennuyante. Tu n’as fait que tourner dans la pièce comme un lion dans sa cage. L’envie de sortir prendre l’air te tiraille depuis plusieurs minutes maintenant, mais une petite voix dans la tête t’en dissuade en utilisant ton refus de laisser le cabinet sans surveillance. C’est sans compter qu’un éclair de génie fait irruption dans ta tête remplie de fatigue. Ton idée est de laisser les rennes du cabinet à l’un des infirmiers qui t’assiste dans ton travail. Ainsi tu pourras tranquillement aller faire un tour. Ayant peu ou pas dormi, tu ne te souviens plus trop c’est ce qu’il te faut pour essayer enfin de te réveiller ne faisant que bailler depuis que tu as quitté ton pieux. Tu aimes dormir peu seulement tu souhaites dormir un minimum.

A peine appelé, l’infirmier accourt dans la pièce. Tu ne doutes pas que s’il était doté d’une queue, dans le bas de son dos, elle battrait l’air derrière lui comme un chien tellement il est heureux d’avoir été sollicité. Tu ne peux qu’en conclure que tu n’es pas le seul à te tourner les pouces.

«  Je vais faire un petit tour, j’étouffe dans cette pièce ! Je te laisse t’occuper des patients. Si jamais tu as besoin de moi appel sur mon portable. »

Nezumi, tu ne prends pas la peine d’attendre sa réponse pour fuir à l’air libre. Tu donnes plus l’impression de trottiner dans les couloirs au lieu de marcher comme il est normalement conseillé de faire. A peine sortie dans les jardins tu sors une cigarette du paquet se trouvant dans la poche arrière de ton pantalon de costume noir. Tu l’allumes et prends tout de suite une bonne bouffé avant de regarder la fumée s’élever  vers le ciel.

Au milieu de ta cigarette l’envie d’un bon petit café chaud se fait présente, mais tu ne te sens pas le courage de retourner dans la salle du personnel pour pouvoir boire le mauvais café des machines et sûrement tomber sur un de tes collègues qui risque de te tenir la grappe dans une discussion sans intérêt sur le beau temps qu’il fait. Tu continues, donc, de marcher essayant de te rappeler la raison pour laquelle il t’a été impossible de trouver le sommeil la nuit dernière ou si tu l’as trouvé pourquoi tu te trouves sur les rotules. Mais sauf un bâillement, qui te démonte presque la mâchoire, aucune réponse ne te vient.

Nezumi ayant marre de flâner, tes envies sont assez changeantes,  tu finis par asseoir au pied d’un arbre à l’écart du bâtiment de l’orphelinat.  Avant de poser ton cul sur le sol, tu déposes ta veste de tailleur sur l’herbe verte ne te formalisant pas sur la possibilité qu’une tache s’agrippe sur ton gilet. Tu n’oublies pas de desserrer ta cravate d’un jaune canari et d’ouvrir ta chemise en coton noir de deux boutons pour pouvoir mieux respirer ainsi être plus à ton aise, mais en faisant ça tu laisses le monde extérieur en découvrir un peu plus sur ton tatouage. Tu allonges tes longues jambes dans la verdure qui vient chatouiller tes chevilles, tu appuis ton crâne sur le bois dur du végétal, pose tes longues mains, où trône toujours un anneau doré sur un de tes doigts fins, sur ton ventre et laisse tes yeux doucement se fermer pour que tu puisses, enfin, te reposer une dizaine de minutes. Les traits de ton visage se détendent et passe du visage dure que tu as eu toute la journée à une mine paisible et calme.

A cet instant tu ne te doute pas que ta sieste va être perturbée par l’un de tes petits protégés d’orphelins. Quelle réaction vas-tu avoir ?  
code by lizzou × gifs by tumblr


HRP:
 
avatar
Message : 64
Âge : 35 ans
Situation : Veuf
Orientation sexuelle : Pansexuelle.
x Moi, je bosse (╯︵╰,)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Outside ||feat Toru Sam 19 Mar - 11:26
Toru Ozawa



Don't be so useless. Help.

Toru x Nezumi



Cette fois, il ne s'est p as battu. Pourtant, l'hématome violacé sur ses côtes pourrait faire penser le contraire. Mais non. Toru a juste été maladroit. Ça s'est passé rapidement, stupidement. D'abord il était en haut des marches, fouillant dans ses poches à la recherche de son téléphone portable et l'instant d'après, il se retrouvait en bas de l'escalier, grimaçant et grommelant, une douleur assez prenante au niveau des flancs. Une belle chute ridicule, qui avait fait naître une marque à la couleur douteuse sur sa peau. Et son corps maintenant le faisait souffrir à chaque respiration. Cela l'avait rendu particulièrement irascible ces derniers jours. Malgré tout, il avait refusé d'aller voir qui que ce soit pour soigner ça, car le simple espoir d'un traitement salvateur se terminerait à coup sûr en une espèce de sermon désagréable ou d'un interrogatoire musclé. Tout ça à cause d'une seule personne : ce pauvre docteur.

Toru connaît son nom, mais ne l'utilise jamais. Il l'appelle juste « doc' », bien vulgairement, parce que ça l'embête que les adultes soient les seuls à être habilités pour les aider eux, en cas de gros bobos ou de vilaines douleur. Mais c'est la vie, c'est comme ça. Ces imbéciles ont accumulés tout plein de bouts de papiers expliquant clairement que c'est eux qui savent faire le boulot et à moins d'être un surdoué du bistouri ou du corps humain, il était difficile de contester. Pourtant Toru aussi était doué en anatomie. Très doué. Le grand brun sourit. Dans son sac en plastique fraîchement récupéré de la pharmacie, il a de la pommade pour ses blessures mais aussi et surtout un bon paquet de préservatifs. Sa façon a lui d'explorer le corps humain est moins chirurgicale et plus agréable que sous les gants de latex d'un docteur.

Le brun presse le pas. Il fait beau mais lui a froid. Quand il se sent mal, il devient plus sensible à ce genre de choses et d'autant plus chiant. Il n'a même pas mis de veste, ne porte rien qu'un jean et un pull long. Il veut rentrer, tenter de soulager sa douleur et comater devant son poste de télévision. Le programme est simple, mais suffisant dans son état. Même s'il s'est préparé pour les nuits à venir, celle de ce soir serait bien calme au même titre que celle d'après. Non seulement il est incapable de faire des folies à cause de sa blessure mais en plus de cela, depuis presque trois jours, il n'a aucune nouvelle de la personne qu'il « fréquente » actuellement. Et si c'était… terminé ?

Toru grimace, peste alors que ses pas se font plus vifs. Son ventre se tord et sa poitrine se serre à cette simple pensée. Non. Il n'est pas amoureux. C'est autre chose. La simple idée d'être célibataire, délaissé, pas aimé. Il n'aime pas ça. Pire, il en a horreur. Ça lui fait peur. Il ne peut pas l'accepter ! Il…

« Aïe ! Putain ! Faîtes gaffe, merde ! J'ai faillis... »

Toru est presque tombé. Il ne finit pas sa phrase parce qu'il est surprit. Après s'être prit les pieds dans ceux d'un autre il s'est penché en avant, presque à perdre l'équilibre mais malgré son gabarit a réussit à se redresser, lâchant juste son sac de pharmacie qui, dans la manœuvre, est venu déverser son contenu dans l'herbe. Ce n'est pas ce qui surprend le plus Toru. Non. Il se tourne et regarde la personne qui a faillit le tuer – même involontairement – et c'est la découverte d'un visage familier qui le surprend. De toutes les personnes de l'orphelinat, pourquoi cet homme ? Le brun fronce les sourcils, frotte ses jambes et serre la mâchoire pour éviter que ses mots ne dépassent sa pensée.

« Ah tiens donc, doc'. On profite du soleil hein ? Vous avez pas mieux à faire ? Du genre j'sais pas… Protéger et soigner des petites têtes blondes ? Enfin brunes... »

Si on y réfléchit. Après tout ils sont au Japon. Qu'est-ce que ça peut lui faire en fait ? Cela reste un mystère. Toru n'aime pas trop monsieur Ueda ou plutôt, il ne le respecte qu'à peine lorsqu'il le voit travailler dans son cabinet, s'occuper des gens et même poser toutes ses questions agaçantes pour savoir le pourquoi du comment de l'état de ses jeunes patients. Mais là ? Les yeux sombres de Toru détaillent la posture et l'allure du docteur, tranquillement assit contre son arbre, le style assez décontracté. Il porte ses vêtements habituels mais s'est visiblement permis de dénouer sa cravate et ouvrir sa chemise. En d'autres circonstances, Toru aurait profité de la vue. Et les autres circonstances seraient un Toru pas malade ni blessé ainsi qu'un Ueda pas adulte ni oisif. L'orphelin passe sa main sur son ventre avant de lentement faire monter son haut, découvrant ses abdominaux au fur et à mesure, jusqu'à révéler ses côtes recouvertes d'hématomes. Son sourire est moqueur alors qu'il remarque :

« Vous devriez mieux faire votre boulot au lieu de bailler aux corneilles. Doc', vous êtes aussi inutiles que vos autres collègues. Vous faîtes semblant d'être concernés, mais vous en avez rien à faire, comme tout le monde. »

Puis Toru relâche son haut, le laissant retomber sur ses blessures parce qu'il a froid. Il se penche puis s'accroupit en grognant, ce geste lui fait mal mais il doit ramasser préservatifs et pommade pour les remettre dans son sac et partir.





codage de whatsername.
avatar
Message : 136
Âge : 19 ans.
Situation : En couple, peu importe avec qui.
Orientation sexuelle : Bisexuel.
× Je suis chef de gang ᕙ( * •̀ ᗜ •́ * )ᕗ
Voir le profil de l'utilisateur
Outside ||feat Toru
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyuuka-Colony™ :: KYUUKA - L'ORPHELINAT :: Le Jardin-
Sauter vers: